9 février 2023 – Source : Guiame, Magali et Sergio Leoto

Le Saint-Esprit indique les domaines où nous devons changer, car ils déplaisent au cœur de Dieu.

Certaines situations de notre vie nécessitent des changements, qui deviennent inévitables. Bien que les spécialistes du comportement disent qu' »au début, les êtres humains résistent aux changements », il y a des moments où ils sont souhaitables et même essentiels.

Une bonne illustration de ce fait est l’expérience de transformation qui existe, lorsque le Christ devient le Seigneur de nos vies : le Saint-Esprit indique les domaines dans lesquels nous devons changer, car ils déplaisent au cœur de Dieu. Par une « opération conjointe » (l’Esprit et nous), un processus de changement commence, que nous appelons « sanctification ».

Quand on pense à la vie conjugale, les années de vie commune montrent que des changements sont aussi nécessaires, tant au niveau personnel qu’au niveau du couple. Certaines personnes ont beaucoup de mal à avoir des points de vue, des idées et des comportements « flexibles ».

La revendication de cette rigidité est que « j’ai toujours été comme ça, je serai toujours comme ça – qui veut, me veut comme ça ! ». Il s’appelle « Le complexe de Gabriela » (rappelant les paroles de la chanson thème, du feuilleton portant ce nom). Cette attitude peut sembler juste, mais elle se termine généralement par des disputes sans fin, qui ne contribuent pas à la paix dans la relation.

Il y a des domaines de notre vie que nous ne devons pas changer, car ils font partie de notre caractère, de nos valeurs les plus profondes, surtout quand celles-ci sont basées sur la Parole de Dieu. Mais de nombreux autres domaines sont négociables et les changements peuvent nous aider à mieux vivre, à la fois avec nous-mêmes et avec les personnes avec lesquelles nous vivons.

Lorsqu’il y a cette « rigidité » excessive, cela se produit généralement parce que la personne est incapable de regarder le problème du point de vue de l’autre personne. En plus d’être injuste, c’est aussi égoïste.

Paul dans Philippiens 2 : 3-5 nous exhorte à ne pas être égoïstes, « mais à considérer humblement les autres comme meilleurs que nous-mêmes. Chacun veille non seulement à ses propres intérêts, mais aussi aux intérêts des autres. Que votre attitude soit la même que celle de Jésus-Christ.

Se mettre à la place de l’autre, évaluer la vie du point de vue de la personne qui a une pensée différente de la nôtre, nous aide à mieux « comprendre » ce que dit l’autre, ainsi qu’à évaluer la possibilité de « flexibilité ».

Nous devons changer, quand le changement est pour le mieux ! Pour de nombreuses personnes, le changement peut commencer par la capacité d’admettre leurs erreurs.

Le Pr. Jaime Kemp mentionne toujours dans ses séminaires :

« Les trois phrases qui peuvent sauver votre mariage sont : « Je me suis trompé » ; ‘Tu me pardonnes?’ et je t’aime' ». Pourquoi certains trouvent-ils ces phrases si difficiles à dire ?

Priez le Seigneur, parlez à votre conjoint et commencez à faire vos changements. Changements possibles. Des changements nécessaires pour une meilleure qualité de vie. Des changements qui vous permettent de regarder l’autre comme quelqu’un de très important pour vous. Des changements qui amènent bienveillance, délicatesse, cordialité, solidarité, sourire, bonne humeur, condescendance, pour être des réalités dans vos relations interpersonnelles. Ce sera sain pour vous et sauvera votre mariage !

Philippiens 2:3-5 – « Ne faites rien par ambition égoïste ou vanité, mais avec humilité considérez les autres comme meilleurs que vous-mêmes. Chacun veille non seulement à ses propres intérêts, mais aussi aux intérêts des autres. Que votre attitude soit la même que celle de Jésus-Christ.