27 septembre 2021 : Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

La grande apostasie frappe à la porte. Un prêtre homosexuel a décidé de prendre position contre ce qu’il qualifie de « bigoterie de l’Église » en refusant de marier les couples hétérosexuels.

Lars Gårdfeldt, 56 ans, qui rêvait d’être maman, est prêtre de l’Église de Suède, une église luthérienne particulièrement progressiste, et il s’insurge contre ce qu’il considère comme la politique discriminatoire de l’Église.

Dans l’Église de Suède, les prêtres ne sont pas obligés de marier un couple s’ils ont des objections de conscience à cette union. En vertu de cette règle, le clergé peut refuser les couples de même sexe s’il y est moralement opposé.

Cette règle reste en vigueur, malgré le fait que les couples de même sexe sont autorisés à se marier au sein de l’Église de Suède depuis 2009.

S’exprimant à la radio suédoise, M. Gårdfeldt – qui travaille dans la paroisse Carl Johan de Göteborg – a déclaré qu’il ne marierait plus les couples de sexe opposé afin de « montrer l’absurdité de refuser le mariage à deux adultes consentants ».

Le prêtre suédois a également appelé l’Église à lutter contre l’homophobie au sein de l’institution en refusant les prêtres anti-gay. M. Gardfeldt a déclaré que cela ne pourrait se faire que si les évêques adoptaient une approche stricte.

Selon le journal Expressen, M. Gårdfeldt a déclaré qu’il ressentait une « grande tristesse » à l’idée de ne plus marier de couples hétérosexuels, mais il a ajouté qu’il voulait montrer que la position actuelle de l’Église était « théologiquement et éthiquement répréhensible ».

JPG : A mon avis, il pourra très facilement démontrer que l’Église est « théologiquement et éthiquement répréhensible ». Je veux dire, il suffit qu’une chaîne de télévision organise une table ronde avec Mélenchon et Conchita Wurst pour un débat honnête et contradictoire.