16 avril 2022 : https://www.chretiens2000.com/ChristianPost

Churchill Park United devient la première église d’une province canadienne à accueillir la pratique du suicide assisté.

Récemment, l’église canadienne Churchill Park United Church de Winnipeg a organisé une cérémonie de « suicide assisté » pour un membre de 86 ans, diagnostiqué avec la sclérose latérale amyotrophique (SLA).

Selon The Christian Post, l’équipe dirigeante de l’église a approuvé à l’unanimité la demande de madame Betty Sanguin pour la cérémonie de suicide assisté.

Selon la révérente Dawn Rolke, pasteure de Churchill Park, il semblait approprié de tenir la cérémonie au sein de l’église,

car les églises sont :« les hôtes et le foyer de nos vies et de certains de nos rituels importants tels que le baptême, le mariage, les funérailles ou les cultes commémoratifs ».

Colette : Je ne crois pas que l’église soit le foyer où l’on puisse se donner la mort

« Pour nous, il était parfaitement naturel d’accomplir ce service pour Betty dans notre sanctuaire car la mort fait naturellement partie de la vie et Betty a vécu une grande partie de sa vie d’adulte dans cette communauté religieuse », a déclaré Rolke.

Colette : La vie et la mort appartiennent à Dieu, ce n’est pas notre choix. Comme nous n’avons pas eu de pouvoir sur le jour de notre naissance, il en est de même sur le jour de notre mort. Dieu a choisi le jour de notre naissance, Il choisira le jour de notre mort.

 À l’église ils ont installé des fleurs et un fauteuil inclinable, les individus allaient et venaient silencieusement à côté de Betty pendant que les médicaments pour la tuer faisaient effet. Puis, les pompes funèbres sont arrivées pour transporter son corps et organiser son enterrement.

Témoignage :

« J’avais 22 ans lorsque j’ai eu un grave accident qui m’a conduite dans le coma, puis à vivre un épisode de mort imminente. Je me suis retrouvée dans un endroit vraiment horrible. Je ne comprenais pas pourquoi je méritais cet endroit de désespoir absolu. Au moment où je me posais la question, j’ai vu le fil de ma vie. Je ne pensais pas qu’à 22 ans j’aurais déjà pu commettre des péchés qui me disqualifiaient de la présence de Dieu, mais c’était le cas. Heureusement pour moi, ce n’était pas définitif, c’était un avertissement. Lorsque j’ai eu le privilège de me réveiller à l’hôpital, j’ai immédiatement changé ma vie. J’étais handicapée, j’avais des douleurs atroces, mon corps était brisé dans tous les sens, mais j’étais très heureuse d’être en vie pour avoir l’opportunité de réparer ma vie spirituelle. J’ai commencé par demander pardon pour tous mes péchés et à exprimer mes regrets pour toutes mes erreurs commises. J’avais en moi des péchés pour lesquelles je n’imaginais pas avoir besoin de confession. Après cette expérience traumatisante, j’ai compris que ce n’était pas ma façon de juger ma vie et mes péchés qui compte, j’ai dû m’adapter à la façon dont mon Juge considère ma vie. Je crois, comme plusieurs expérienceurs, que le temps de notre vie terrestre y est pour une raison. Il existe un motif  pour lequel, malgré les pires douleurs, nous soyons encore en vie. Il y a des choses à régler avec Dieu, même lorsqu’on ne le pense pas, même lorsqu’on ne le juge pas nécessaire. Une fois vraiment mort, il n’existe pas de seconde chance, vous ne pouvez pas imaginez le nombre de personnes qui aimeraient revenir juste une seconde pour faire la paix avec Dieu ».

Élisabeth B. 44 ans

Expérienceurs : Mot emprunté à l’anglais : experiencer : personne ayant vécu une expérience de mort imminente.

Ma puissance s’accomplit dans la faiblesse. … 2 Corinthiens 12:9.

Tu ne tueras point. Exode 20:13

Si quelqu’un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira; car le temple de Dieu est saint, et c’est ce que vous êtes. 1 Corinthiens 3:17.

Pour tous ceux qui vivent il y a de l’espérance; et même un chien vivant vaut mieux qu’un lion mort. Ecclésiaste 9:4.