banniere feu presence

Vous êtes sur le site Le Feu De Ta Présence : Informations : La kabbale et la guématria

La guématria et la kabbale sont-elles bibliques ?

Article du site

seedofabraham.org



Un enseignant juif messianique nous a dit un jour qu'il y avait une Cabbale positive et une Cabbale négative, ce qui n'a pas manqué de me choquer voire de me faire frémir au plus profond de mon esprit echad (un) avec la Ruach Ha Kodesh (l'Esprit Saint) qu'Abba, Notre Père Céleste, a placée en moi, à Sa Majesté soit Toute La Gloire, l'Honneur, la Victoire, dans le Nom de Yahusha le Messie. (Jéus le Messie)

C'était en effet comme si j'entendais : il y a une magie blanche et une magie noire… mince alors quand les frères de la Maison de Yahudah (Juda) reconnaissent leur Maschiach (Messie) c'est merveilleux !

Puissent ils aussi se désaisir de toutes les doctrines d'hommes qui annulent la Parole de Yah et ne garder que Les Véritables Écrits !

Le souci est que bon nombre de croyants sortis de Babylone épousent ces doctrines qui s'avèrent tout aussi dangereuses que les fables grecques enseignées dans les églises (mères et filles).

J'ai donc fait des recherches pour étayer ce que j'appelle danger…

Voici donc ce que j'ai trouvé à travers deux sources notamment Michael Yechouroun (A et B) et de notre Frère Avram Yeoshua (C)


A - Guématria.  

La Guématria est un enseignement Kabbalistique et je pense sincèrement que les croyants en Yahusha ne devraient absolument pas y toucher car elle touche à l'occultisme.

Quiconque a fait des recherches approfondies sur la Kabbale et sur ses origines sait que les historiens juifs l'ont enregistrée comme étant un véhicule utilisé pour amener la doctrine gnostique dans le judaïsme.


B - Kabbale

Yahusha dit : c'est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez.

Or : Qui sont ceux de notre époque qui ont embrassé la Kabbale ? 


La pop star Madonna (sorcière lesbienne), Demi Moore (adultère), Britney Spears, Guy Ritchie, Ashton Kutcher, Mick Jagger, Jeff Goldblum, Paris Hilton, les Bekhams et de nombreux autres mondains.

NDLT : principe imparable : lorsque ça plaît à tout le monde ça vient forcément du diable à qui il appartient. 

Selon ceux qui embrassent la mystique juive et la Kabbale, le chemin du ciel est décrit à l'aide de Guématria avec d'ailleurs des restrictions :   La Guématria est basée sur les valeurs relatives des mots numériques.

Pour dire les choses simplement, elle fait état d'un assemblage de lettres et de numérologie qui vise ultimement à expliquer - que la circoncision est le chemin du ciel : "Ainsi, la Kabbale est appelée ChKMh NSThRH, Chokhmah Nesthorah, "la sagesse secrète" et si nous prenons les initiales de ces deux mots Ch et N, nous formons le mot CHN, Chen, « la grâce ».

De même, d'après les initiales et finales des mots MI IOLH LNV HShMIMH, Mi Iaulah Leno Ha-Shamayimah, Qui montera pour nous au ciel ? Deut. 30. 12, sont formés MILH, «la circoncision,« Mila et YHUH, le Tétragramme, ce qui implique que Yahuah aurait ordonné la circoncision comme le chemin qui va vers le ciel. "

[Introduction à la Kabbale dévoilée par S.L. McGregor Mathers].

NDLT : Notre Maschiach Yahusha (Messie Jésus) n'est Il pas Le Seul Chemin vers le Père ? Il est écrit :


Je Suis Le Chemin, La Vérité et La Vie et nul ne vient au Père que Par Moi. Jean 14.6

Et il est aussi écrit dans Galates 5:2-6 2  Voici, moi Paul, je vous dis que si vous êtes circoncis, Yahusha ne vous profitera de rien; 3  et j'affirme de nouveau à tout homme circoncis1, qu’il est tenu d’accomplir toute la Loi. — 1 dans le sens de: se faisant circoncire. 4  Vous vous êtes séparés de Ha Maschiach, vous tous qui vous justifiez par [la] Loi; vous êtes déchus de la grâce. 5  Car nous, par Le Souffle de Sainteté/La Ruach Ha Kodesh, sur le principe de la foi, nous attendons l’espérance de la justice. 6  Car, dans Yahusha Ha Maschiach, ni circoncision, ni incirconcision, n’ont de valeur, mais [la] foi opérant par [l’]amour. 


La Kabbale est basée sur une série de visions livrées à une personne en transe.

Les croyants en Yahusha (Jésus) devraient entendre tinter la sonnette d'alarme.

La Kabbale est basée sur une série de livres que l'on appelle le Zohar (livre des splendeurs NDLT) qui est habituellement publié en 4 à 6 volumes.

Il prétend être une révélation d'Elohim : Les implications sont immenses ! Selon les personnes impliquées dans la Kabbale (et ils sont nombreux), le Zohar est essentiellement un commentaire sur le TaNaKh : la 1ère Alliance, mais il a été écrit par des gens qui sont clairement des spirites : Un Spirite est une personne qui consulte les morts, et qui consulte les esprits familiers.

NDLT : Il est écrit :

(...) Il ne se trouvera au milieu de toi personne qui fasse passer par le feu son fils ou sa fille, ni devin qui se mêle à la divination, ni pronostiqueur, ni enchanteur, ni magicien, ni sorcier, ni personne qui consulte les esprits, ni diseur de bonne aventure, ni personne qui interroge les morts ; car quiconque fait ces choses est en abomination à Yahuah.

Notre Elohim ne l'a t'Il pas formellement prohibé cela en Deutéronome 18:11 ???


En d'autres termes, le Zohar - sur lequel la Kabbale est basée - est en fait une œuvre issue de l'occultisme.  

Le Zohar est récent.

C'est peut-être très décevant pour nos frères de la Maison de Yahudah (Juda)

Mais le Zohar n'existait pas avant le Moyen Age.

Il prétend être authentique, mais il ne l'est pas.

Il n'y a jamais eu de document du Zohar, parmi ceux qui ont été trouvé, qui soit antérieur au Moyen Age.

Le Zohar est un livre de contrefaçon, un livre qui a été écrit dans l'Europe médiévale, de sorte que certaines personnes semblent se sentir plus près de Yahuah.(Jésus)

Seulement la façon dont l'auteur du Zohar se rapprochait "d'Elohim" consistait à entrer dans l'écriture en transe - en rédigeant de sa main sans savoir ce qu'elle serait portée à écrire : C'est ce qu'on appelle l'écriture automatique et ce phénomène ne se produit pas de lui-même !

Ce n'est pas une force normale de la nature.

Elle ne peut se produire - en fait - que lorsque qu'une entité spirituelle possède le corps d'un être humain, prend le relais de son corps, et commence à écrire en utilisant sa main comme instrument.  

La Bible a un mot qui définit une telle activité - on l'appelle la possession démoniaque !  

Telle est la véritable origine du Zohar et de la Kabbale.  

Les auteurs de la Kabbale sont eux-mêmes les auteurs occultes.

La Kabbale n'a pas été traduite pour le public avant les années 1800.

Et qui l'a traduit ?

Sont-ils des hommes pieux qui ont une passion pour sauver les autres, et leur montrer que la vraie façon d'avoir la vie éternelle est par le sang, le sacrifice de Yahusha (Jésus) et sa résurrection qui a réellement eu lieu sur Terre pour sauver ceux qui acceptent de croire en Lui ?

Non, pas du tout.

Ceux qui ont traduit la Kabbale étaient les auteurs occultes qui ont été imprégnés par un culte démoniaque et par des livres démoniaques - Ils les ont écrits !

Il n'est pas difficile de savoir qui sont étaient les auteurs de la Kabbale.

Nous le savons.

Ce sont principalement:

1. Eliphas Levi

2. MacGregor Mathers

3. H.P. Blavatsky

4. É. Waite  

Eliphas Levi est l'auteur qui a mené la renaissance occulte des années 1800, qui a ressuscité le satanisme et le Luciferianisme. Il a écrit de nombreux livres sur la magie noire rituelle et comment entrer en contact avec les esprits démoniaques... pour qui les cherche.  

MacGregor Mathers est l'un des trois fondateurs de la Société Occulte - connu sous le nom de la société de la Golden Dawn.

Il s'agit d'une société démoniaque, non pas parce que nous le disons, mais parce qu'eux-mêmes le disent. C'est l'une des sociétés occultes qui convoite la possession démoniaque.

Les croyants doivent tenir compte du fait que leurs enseignements sont sataniques.

MacGregor Mathers est également l'un des mentors de la grande sataniste Aleister Crowley.

La première traduction de la Kabbale en anglais était de MacGregor Mathers. (Il a vécu la plupart de sa vie au Royaume-Uni où il a recruté un grand nombre d'élites dans sa société occulte Aube d'Or).

H.P. Blavatsky est la fondatrice de la Théosophie : vue selon laquelle Lucifer est vraiment un ange de lumière et il serait celui qui mérite notre adoration et notre allégeance.

Blavatsky venait d'une famille bercée dans l'occultisme alors qu'elle était adolescente.

Elle a cherché le mal et la compagnie des esprits démoniaques toute sa vie. Elle a écrit de nombreux livres sur l'occultisme. Elle croyait que les Juifs - à travers des livres comme la Kabbale - avaient volé des livres de magie noire qui avait précédemment appartenus au milieu des Chaldéens.

Elle a nié que Yahusha est le Machiah. (Jésus est le messie)

Elle a par conséquent nié que le salut venait par Yahusha (Jésus). Elle est restée extrêmement hostile à Yahuah (Dieu).  

É. Waite quant à lui est un auteur occulte. Il a joué un rôle important en aidant les auteurs occultes dans les années 1900. Il a été impliqué dans beaucoup de sociétés occultes, y compris la Golden Dawn.  

Tous ces auteurs sont consacrés aux formes de la Kabbale et autres sciences occultes.

Ces auteurs ont délibérément cherché à être imprégnés avec les esprits démoniaques.  

Car le réel Maître de l'Univers a de meilleures façons de traiter avec l'humanité, que d'opérer à travers ceux qui, consciemment et volontairement vont s'opposer à la Bible et à Ses enseignements du salut par la foi seule en Yahusha. (Jésus)

Le Zohar est un livre qui prétend avoir été écrit par des forces qui ne peuvent être identifiées comme démoniaque.  

Ce type de matériel est exactement ce dont la Bible nous ordonne de nous écarter.

Ceux qui ont participé à l'étude de la Kabbale feraient bien de demander à Elohim de leur pardonner et d'oindre leurs yeux afin de les aider à retourner au Seul Elohim de la Bible.


C - L'Elohim de la Bible et Le dieu de la kabbale sont à 100% en opposition l'Un de l'autre.


La kabbale ne peut avoir raison. Les croyants en Yahusha (Jésus) savent que L'Elohim de la Bible est Le seul Vrai Roi de l'univers.

Toute personne a droit à avoir son opinion et à faire le choix de ce qu'il faut croire.

Mais L'Elohim de la Bible ne peut être trouvé qu'au travers de l'étude de la Bible dans sa totalité et non au travers d'un ensemble de lectures occultes telles que la Kabbale.  

Les Croyants en Yahusha (Jésus) et les autres devraient déployer une forte vigilance vis à vis de la séduction.


La Kabbale est une tentative de la part de certains hommes et femmes de rechercher L'Elohim d'Israël par des moyens mystiques et gnostiques.

Pendant de nombreux siècles elle était bien en dehors du judaïsme normatif, même si aujourd'hui elle a pénétré dans le judaïsme orthodoxe et soutient également de nombreux «laïques» (juifs et païens) adhérents.

La Kabbale est une contrefaçon de Satan. La raison principale de ceci est que l'homme est considéré comme pouvant restaurer, par ses propres efforts, le monde déchu et qui déclenchera ainsi la venue du Messie. En outre, le «chemin» d'Elohim est accompli par des disciplines spirituelles qui sont en dehors du domaine de la Bible.

Cette situation est commune à la plupart des fausses religions qui cherchent l'union avec le Divin.

David Stern a écrit que les hassidim et les kabbalistes, impatients de voir Le Messie et Sa Rédemption, lui ont "forcé la main" par "des années de mortifications impitoyables de leur chair".

Dans chaque cas, bien sûr, ils étaient prévenus par la mort, par Satan, ou par quelque péché qu'ils s'étaient engagés à convaincre le Messie de venir : «Dans l'une de ces légendes ... du 14ème siècle rabbin Joseph Della Reina (« de la Reine ») aurait tenté, avec l'aide du prophète Élie, de détruire Satan (déguisé en chien noir... Sic), en utilisant des noms secrets d'Elohim. Mais il ne suivit pas les instructions d'Élie à la lettre et échoua donc dans sa tâche. Plus tard, il s'égara, ayant des relations sexuelles illicites avec nul autre que la reine de France (d'où son nom), et fut finalement candidat au suicide.

Nous avons de graves problèmes bibliques avec le rabbin en utilisant des noms secrets d'Elohim pour détruire Satan et en allant à la rencontre avec Elie pour l'aider à le faire. Sans parler du fait qu'il s'est suicidé.

Essayer de forcer la main d'Elohim ou de Satan pour détruire l'orgueil déguisé en vêtements religieux.

On devrait se demander: "Si la Kabbale étaient vraiment de Yahuah (Dieu), Elohim d'Israël, alors pourquoi ne pas le savoir ou pourquoi ledit rabbin n'a t'il pas fini par reconnaître Yahusha (Jésus) comme étant Le Rédempteur d'Israël?"

Et pourquoi tout adepte de la Kabbale n'a t'il pas proclamé depuis les deux derniers millénaires que Yahusha (Jésus) était Le Messie ?

Non, vraiment ce genre de «contact avec le monde spirituel» n'est pas accompagné par la Ruach Ha Kodesh (l'Esprit Saint) de Yahuah Chaï (Dieu vivant) /Elohim Vivant, mais par la grande contrefaçon.

Un autre rabbin de la gloire et de la stature au sein des cercles hassidiques et kabbalistiques est Rabbi Nahman de Brat-yougoslave (1772-1811).

L'histoire qui suit lui est attribuée :

"Satan, déguisé en marchand, empêche le fils d'un rabbin de répondre à un grand "Tsaddik" (juste et saint homme). En fin de compte le fils meurt. Le rabbin rencontre à nouveau le marchand, qui lui dit: "j'ai envoyé ton fils ... et s'il avait rencontré le tsaddik et s'ils avaient uni leurs forces, le Messie serait venu."

La Kabbale est un mélange d'activité démoniaque, de philosophie païenne assortie à la gnose et à la Bible hébraïque.

Kab-Balah est, «Le flux de la mystique religieuse dans le judaïsme».

Dans toutes les périodes, elle a été influencée par des courants spirituels étrangers, tout comme le gnose et le néoplatonisme ...

Néoplatonisme : un système philosophique qui a d'abord été développé dans le 3ème siècle de notre ère comme une synthèse des éléments de Platon, de Pythagore et d'Aristote, et qui, bien qu'à l'origine étaient opposés au christianisme, y ont été incorporés plus tard. Il a dominé la pensée européenne jusqu'au 13ème siècle et est réapparu pendant la Renaissance.

Une distinction est habituellement faite entre la Kabbale théorique et la kabbale pratique, la dernière consistait en l'utilisation des Noms Divins ou des saints, avec la permutation et la combinaison des lettres hébraïques, des formules magiques (amulettes), etc pour la guérison des malades et d'autres pratiques à des fins eschatologiques et véritablement mystiques (hâter l'avènement du Messie, induire des états de l'expérience mystique ou extatique, etc.)

L'utilisation des noms Divins pour arriver à Elohim n'est pas le chemin de Yahuah (Dieu).

Le fruit de ce qui est vu dans la magie et amulettes sont utilisées. C'est un péché car elle va contre la Parole de Yah (Dieu) dans Sa Torah (5 premiers livres de la Bible) en Deutéronome 18:10,11 comme énoncé ci dessus.

Ces juifs mystiques ouvrent une porte spirituelle, mais pas celle par laquelle il nous est recommandé de passer.

Notez aussi la nature éclectique primordiale de celui-ci («Dans toutes les périodes, il a été influencé par des courants spirituels étrangers»).

Se pourrait-il que la Kabbale ait hérité du mysticisme païen et de la philosophie (de la Création, etc), en dehors d'Israël et de la Parole de Yahuah (Dieu) ?

La gnose est un savoir secret visant à attirer ceux de la «religion de mystères», où l'accomplissement de certaines choses religieuses (ascétisme, disciplines spirituelles, etc), est «la façon de communiquer avec le dieu» ou «la voie à apaiser le dieu du péché et de la culpabilité »et ou« le chemin de la vie éternelle.

La Kabbale offre la même motivation.

La Kabbale n'est rien de plus que la gnose juive avec une torsion de celle-ci.

Notons aussi que s'ils étaient vraiment «en contact» avec Yahuah (Dieu) , ils n'auraient nullement besoin d'«hâter l'avènement du Messie», puisque Yahusha (Jésus) a déclaré qu'Il est venu et qu'Il reviendra.

Alors, avec qui sont-ils «en contact» ?

La Religion juive est en principe opposée à la magie parce que la source ultime de tout, c'est la volonté absolument libre et souveraine d'Elohim.

La seule attitude correcte est donc la prière.

La sorcellerie et la magie sont interdites par la Bible (Exode 22:17), mais le Talmud, tout en proscrivant la pratique païenne, admet son efficacité.

Les membres du Sanhédrin étaient censés avoir une connaissance approfondie de la magie et de la sorcellerie et les légendes sont racontées par les rabbins en utilisant la magie «blanche».

La guérison par la magie est condamnée que parce que spécifiquement païenne ou idolâtre.

La magie des noms (noms divins, les noms des anges, permutations et combinaisons de lettres hébraïques ou des citations scripturaires), que ce soit dans les amulettes ou au travers des formules parlées, fleurit à tout moment, mais particulièrement sous l'influence de la Kabbale ...

Certains chercheurs pensent que les tephillin ( bandes de cuir contenant des versets de la bible (phylactères))  sont, à l'origine, comme des amulettes.

L'amulette est un objet porté comme un charme contre le mal, composé généralement de lettres ou de symboles sacrés : les noms des anges ou des démons sont souvent rédigés dans des formes géométriques, etc les charmes de ce genre étaient courants dans l'ancien Moyen-Orient ...

Dans les périodes talmudiques et gaonic, les amulettes ont été largement usitées et leur utilisation a été reconnue, mais pas spécifiquement approuvée par les rabbins.

Avec le développement de la Kabbale plus tard et son insistance sur l'efficacité des combinaisons de lettres des noms Divins, la vogue des amulettes est devenue universelle, et leur préparation a été considérée comme étant rabbinique.

Gnose: «caractérisée par une croyance dans la gnose, par laquelle l'élément spirituel de l'homme pourrait être libéré de son esclavage en la matière».

Gnose: «soi-disant révélée par la connaissance de diverses vérités spirituelles, serait dit-on possédée par les anciens gnostiques». Wigoder, La Nouvelle Encyclopédie juive standard, p. 619. Listé dans «magique». Ibid.

«Les premiers signes de la mystique juive se trouvent au 1er siècle alors que l'étude des manuscrits de la mer Morte pouvaient actualiser les connaissances sur le sujet encore plus tôt.

La "mystique juive" vient de Babylone.

C'est le paganisme babylonien (qui était à la base de la gnose), que certains hommes juifs vivant à Babylone ont adopté et adapté à la Bible hébraïque (en utilisant la Bible pour ses noms, ses numéros, etc), ce qui donne à la gnose babylonienne ses "vêtements juifs".

Certains de ces dits "vêtements" sont venus à cause de la nécessité du peuple juif : «Le syncrétisme religieux (le mélange et la fusion des différentes religions orientales, des mythologies semi-philosophiques et de leurs notions, etc) de la période, ainsi que les spéculations messianiques encouragées par les catastrophes naturelles et politiques en Palestine (sic) ont enregistré une sorte intérêt spéciaux au niveau de la Bible, qui a souligné ses tendances eschatologiques et mystiques.

Notez bien les choses religieuses et laïques qui composent la Kabbale. Cela ne peut pas être l'Elohim d'Israël Qui désire la pureté et la plénitude et dont la Parole est la Vérité.

Une partie de l'attrait de Kab-Balah a pour objectif d'être dans la Présence d'Elohim. S'il s'agit de Sa volonté Divine, la façon dont ils y parviennent selon Sa volonté mais dans la conception et l'utilisation des "noms secrets" d'Elohim, etc «Parmi Les cercles fermés des élèves de Rabbi Yohanan ben Zakai (1er au 2ème siècle), certains se sont intéressés aux mystères de la Création et de la nature du Trône divin ou Chariot ...

Ces types d'études ont été gnosticisme appelé Pardes.

Plus tard, les écrits représentent sept palais célestes ou des mondes peuplés d'anges louant et servant la divinité ; dans le septième ou dernier palais, le trône de la gloire Divine se lève.

Préparé par une discipline rigoureusement mystique, et sanctifié le jeûne si l'extase et les adeptes religieux - ou, comme on les appelait «les téléspectateurs de la 'Merkavah' (char divin) - ont connu l'ascension de leur âme si mondes et les cieux, et au milieu des dangers qui nous guettent, de palais en palais, jusqu'à ce qu'ils atteignent le point où ils virent le radiance de la présence divine et le trône divin.

Pour l'âme qui réalise cette vision se révèlent les secrets de la création, les moyens de les anges, et la date de rachat et de l'avènement du Messie.

Yahuah (Dieu) nous dit dans Sa Parole qu'il y a des mystères dont nous ne devrions pas nous préoccuper.

Même les enseignants de la Torah traditionnels mettent en garde de ne pas trop s'impliquer dans quatre choses :

- le passé antique,

- le futur lointain,

- les choses d'en Haut,

- les choses d'en bas.

Pourquoi ?

Parce qu'il est écrit :


"Les choses cachées sont à Yahuah (Dieu) notre Elohim et les choses révélées sont à nous et à nos fils à toujours, afin que nous pratiquions toutes les Paroles de cette loi " Deutéronome 29:29.

C'est la Parole d'Elohim que nous devons poursuivre et méditer sans nous emmêler avec les choses des ténèbres qui se font passer pour la Lumière.

Ce n'est pas étonnant, car Satan lui-même se déguise en ange de lumière. 2 Cor 11:14 


Nous avons notre «contact» avec Yahuah (Dieu) par le sang sacrificiel de son Fils et Sa Ruach Ha Kodesh ("Esprit Saint").

Mais dans la Kabbale, il y a un schéma, un système philosophique de dix niveaux, connus sous le nom sephirot, que l'on doit gravir pour atteindre cette révélation.

L'objectif pour les kabbalistes de Gérone (Espagne au 13ème siècle) a été «De réaliser la communion d'Elohim grâce à la concentration dans la prière et à la médiation des sephirot.

La méditation du Sepher Yetzirah utilise la «force créatrice des lettres de l'alphabet hébreu et leur fait découvrir la doctrine de dix Sephirot.

«Le point culminant de la Kabbale espagnole a été l'apparition du Zohar lié à Moïse de Léon (mort en 1305).

Tous les systèmes kabbalistiques dérivés du Zohar enseignent l'auto-manifestation ou la révélation d'Elohim par les sephirot divin qui sont des émanations.

En-soph, le Dieu transcendant, reste toujours au-delà de la portée de l'esprit humain qui ne peut comprendre les sephirot.

«Après la mort, l'âme humaine est jugée et repart au paradis, en enfer ou en transmigration dans une forme humaine ou animale, afin de procéder à la restitution et être purifiée.

Le Zohar retrace toute la Kabbale au Pentateuque, interprétant chaque mot ou lettre.

La transmigration ne se trouve pas dans la Parole d'Elohim, mais dans de nombreuses fausses religions du monde dont la philosophie stipule que si vous ne faites pas la première fois, vous obtenez la possibilité d'essayer à nouveau.

Il est également connu comme la réincarnation.

«L'homme doit réparer les dégâts» (de la création déchue) "en libérant les étincelles saintes de la souillure (tikkun).

La restauration complète mènera à la rédemption et l'avènement du Messie.

Le Tikkun (réparation du monde, rectification, amélioration) est accompli par l'observance des commandements, l'étude de la Torah et de la médiation mystique.

L'idée que l'homme peut et doit «réparer les dégâts» du péché est totalement étrangère à la Parole d'Elohim.

ELOHIM SEUL peut racheter l'homme de son état déchu et pécheur et c'est ce qu'Il a fait en envoyant Le Messie Yahusha (Jésus).

Quiconque pense qu'il peut aider Yahuah (Dieu) à le faire, ou le faire pour Yahuah (Dieu) est trompé.

Alfred Edersheim écrit, «Ni la mystique orientale du judaïsme, ni la philosophie de Philon, ne pouvait rétablir le contact direct entre Elohim et la création. La Kabbale a résolu la difficulté en leurs Sephiroth, ou des "émanations d'Elohim", par lesquelles ce contact a finalement été apporté, et dont l'En-soph, ou "couronne" (ou la première des dix émanations que l'homme puisse gravir «comme une échelle pour se rendre auprès d'Elohim.)

Ceci est totalement étranger aux Écritures.

Yahuah (Dieu) nous a permis d'entrer en contact «avec Lui sur la terre pour que nous soyons reçus dans Sa Gloire au Jour du Jugement, et non par des «œuvres» humaines, mais par Sa grâce, Sa miséricorde et Son amour.

La Kabbale a réussi à se fondre dans la ligne principale du judaïsme orthodoxe à travers le hassidisme.

Dans un premier temps, dans les 18e et 19e siècles, l'Eglise orthodoxe a rejeté avec véhémence l'enseignement hassidique pour que l'on puisse connaître Elohim (contre le principe orthodoxe selon lequel seuls les rabbins pouvaient interpréter la Parole, donner des conseils et connaître Yahuah (Dieu)), mais la «Kabbale a été absorbée par la doctrine du hassidisme qui a popularisé les enseignements mystiques ».

Comme le hassidisme a grandi, il a commencé à fusionner avec les orthodoxes avec l'adoption de certaines de leurs façons et en donnant le plus orthodoxe de ses enseignements et de ses symboles.

Il n'y a aucun doute quant à son «ancienneté» et sur le fait qu'elle est «descendue» pour nous.

Il ne fait aucun doute que la Kabbale est une forme de religion «alternative».

En tant que telle, elle fonctionne de façon tout à fait opposée à la Parole d'Elohim, écrite et vivante.

La Kabbale est juste un autre appel des «voix» de nombreux sataniques pour les âmes des hommes et femmes juifs.

Elle est également devenue acceptable au sein de certaines communautés juives messianiques.

Plus subtil que toutes les bêtes des champs est le Serpent.


Hébreux 10:19-24 (Segond 1910)

   19 Ainsi donc, frères, puisque nous avons, au moyen du sang de Yahusha, une libre entrée dans le sanctuaire 20 par la route nouvelle et vivante qu'il a inaugurée pour nous au travers du voile, c'est-à-dire, de Sa chair, 21 et puisque nous avons un Souverain Sacrificateur établi sur la Maison de Yahuah, 22 approchons-nous avec un coeur sincère, dans la plénitude de la foi, les coeurs purifiés d'une mauvaise conscience, et le corps lavé d'une eau pure. 23 Retenons fermement la profession de notre espérance, car celui qui a fait la promesse est fidèle. 24 Veillons les uns sur les autres, pour nous exciter à la charité et aux bonnes oeuvres.


D - UN MOT SUR LA BIBLE CODÉE  


Elohim a t-Il placé un «code secret» dans le TaNaKh (la Première Alliance) ?

Dans son rapport de 1997 best-seller Le Code de la Bible (New York: Simon & Schuster), Drosnin prétend que ce code révèle l'assassinat de Yitzhak Rabin et l'attaque de Saddam Hussein contre Israël (donnant à la fois la date et le type d'armes).

En laissant l'ordinateur ajuster le nombre de lettres dans chaque ligne de texte, puis traiter le résultat comme un puzzle géant dans le cadre de la recherche par mot, en utilisant ce qu'on appelle des "séquences de lettres équidistantes", l'auteur constate que la Bible révèle l'avenir.

(Dans certains de ces séquences, les lettres sont équidistantes, mais séparées par plus de 13.000 autres lettres. Pas étonnant que nous ayons dû attendre que les ordinateurs soient inventés !)

Drosnin est un Juif laïque, et il ne cherche pas Yahusha (Dieu) dans le code.

Jeffrey prétend que le Nom hébreu du Messie se trouve codé dans la Première Alliance, Ainsi que les noms des douze disciples, et bien plus encore.  

D'où vient ce code ?

Exode 32:16 dit: «[IL] a écrit était l'écriture d'Elohim, gravée sur les tables." Caché dans ce verset, cependant, révélé par le code, c'est la phrase "elle a été faite par ordinateur."


La loi d'Elohim sur des tables de pierre a-t'elle été générée par ordinateur ?


Ron du Preez souligne que le Drosnin p.179 écrit: «Le message du code de la Bible est que nous pouvons nous sauver."

Je suis d'accord avec Ron pour en déduire que "cette déclaration anti-messianique devrait terminer le débat sur les mérites de ce travail fascinant mais hérétique."

Néanmoins, une multitude de croyants étudie le Code de la Bible.

Des Milliers de personnes ont acheté le logiciel qui leur permet de faire leurs propres recherches de mots.  

Je ne conteste pas l'engagement de Grant Jeffrey au niveau de la foi, même si son gagne-pain dépend de populariser un flux régulier d'"étonnantes découvertes bibliques" mal documentées et très discutables : Cependant, il est crédule, il n'est pas savant, et il a involontairement conduit beaucoup de ses lecteurs dans les bras d'une contrefaçon surnaturelle d'Elohim et de Ses voies.

Peut-être avez-vous déjà lu ses livres, ou avez vous déjà utilisé le programme informatique et êtes un passionné.

Peut-être êtes-vous  sur le point d'arrêter la lecture.

Tout d'abord, laissez-moi vous expliquer pourquoi je prends cette position.

Peut-être cela vous fera-t'il changer d'avis.  

Pendant environ deux ans, Lori Eldridge a parcouru les «Archives du Code de la Torah » dans le cadre de site "Prophezine" de Jack Van Impe.

Elle était croyante authentique, et sa page web était très populaire.

Puis elle se retourna contre le code.

Elle expliqua alors pourquoi, dans son article intitulé "Pourquoi je ne fais plus de recherches sur les codes."

Quand elle a lu l'étude de l'érudit hébreu Dr James, elle a eu le courage de faire volte-face, en dépit de son embarras, et d'abandonner finalement ses recherches.  

Que lui a-t'il fait découvrir ?

Il explique en trois brefs articles que certains codes se contredisent comme "Yah est faux ?", et d'autres "codes négatifs".

Quel est le prix ne devait prendre affirmations au sujet d'Elohim, soi-disant découvertes dans le Code de la Bible en hébreu, les reformuler comme négatifs, et de voir s'ils étaient aussi dans la Bible.

Sur Elohim, en utilisant le code de la Bible, on trouve la phrase en hébreu traduit par ".... est un menteur" huit fois. «.... est mort» se produit vingt-trois fois.

"Il n'y a pas d....", ce genre d'écrit, «se produit des dizaines de fois dans la Torah», tout comme «.... n'existe pas». Prix aussi trouvé que les expressions «Satan est ...» et "Satan est ...."  

Comment un croyant peut-il continuer à travailler avec ces soit-disant codes donnés par Elohim après avoir lu cela ?

Un outil est également utilisé : le logiciel du Code de la Bible pour trouver six mille mots hébreux (du 9597 dans la Première Alliance) seulement dans Esaïe 53.

D'autres chercheurs rapportent que si l'on utilise les mêmes critères que ceux utilisés dans le Code de la Bible, on peut trouver à peu près n'importe quel message prophétique, à peu près tout écrit laïc.

En ce sens, le code ne semble plus être aussi inspiré ou prophétique. 

Le Code de la Bible est un outil moderne qui est équivalent à "ceux qui évoquent les esprits" et à qui on interdit Le Royaume de Yahuah (Dieu).

  Nous n'avons pas besoin d'un code secret lorsque nous avons la Parole claire de YaHuah (Dieu):


A la loi et au témoignage: s'ils ne parlent pas selon cette parole, c'est parce qu'il n'y a aucune lumière en eux. Es 8:19-20.

Le Code de la Bible échoue à ce test !  

3  Mais je crains que, en quelque manière, comme le serpent séduisit Ève par sa ruse, ainsi vos pensées ne soient corrompues [et détournées] de la simplicité de Ha Mashiach (du Messie) . 2 Corinthiens 11:3



Retour sur Informations

 

 

Formulaire de Contact
Liens utiles
Qui sommes-nous ?